Marion, Ingénieure d’Affaires Algofienne depuis 2009

Depuis quand travailles-tu chez ALGOFI ?

Je suis arrivée chez ALGOFI en 2009 pour effectuer mon stage de fin d’études, en tant que chargée de recrutement. Ce fût une expérience très enrichissante où j’ai été bien encadrée, formée sur le métier du recrutement, mais également sur l’environnement des ESN, de l’informatique et de la finance. Au terme de mon stage, c’est tout naturellement que j’ai accepté la proposition de CDI qui m’a été faite par ALGOFI.

Le métier de chargée de recrutement m’a particulièrement plu, car il allie l’aspect RH (humain), à l’aspect challengeant où il faut sans cesse se dépasser, travailler dans un environnement compétitif et développer des compétences commerciales pour attirer et fidéliser des profils très demandés.

En intégrant ALGOFI, j’ai découvert le domaine de la finance qui est un domaine particulièrement exigeant. C’est très intéressant de pouvoir, en tant que chargée de recrutement, déceler des ressources rares, des profils à haut potentiel, très qualifiés.

Peux-tu nous raconter ton évolution de chargée de recrutement vers le métier d’Ingénieur d’Affaires chez ALGOFI ?

Je suis actuellement en charge du périmètre Front Office/Risk chez des grands comptes tels que Natixis ou Société Générale. En parallèle, j'ai également à ma charge le développement du pôle Asset Management.

Durant cette transition, j’ai été soutenue et accompagnée par mon management et ma Direction, tant sur le plan commercial, que dans la gestion de mes nouvelles responsabilités (management des consultants, négociation, rédaction d’offres commerciales, etc.). Enfin, j’ai eu la chance d’être intégrée dans une équipe de managers seniors, compétents et expérimentés. J’ai beaucoup appris à leur contact, ils m’ont tous aidée avec patience et bienveillance.

Aujourd’hui, je suis très contente d’avoir sauté le pas car le métier d’ingénieur d’affaires est pour moi un poste complet qui allie à la fois le recrutement, l’aspect commercial et le management.

Par ailleurs, j’apprécie beaucoup la relation client. Comprendre les problématiques et les besoins des clients, leur apporter satisfaction, sont les objectifs qui me motivent chaque jour dans mon travail.
Enfin, la partie managériale / RH, qui se rapproche davantage de ma formation initiale, est une dimension essentielle pour moi : être à l’écoute des consultants, les faire évoluer au fil des missions et les accompagner dans leur carrière.

Depuis sa création, ALGOFI s’est développée, que t’inspire cette croissance professionnelle ?

En 2009 lors de mon arrivée chez ALGOFI, nous étions une trentaine de salariés ; aujourd’hui, nous sommes 200. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Mais au-delà des effectifs, j’ai vu grandir ALGOFI, se structurer en interne et se développer commercialement.

Tout d’abord, il y a eu la création d’un service RH composé de plusieurs personnes. Cette équipe, dont j’ai fait partie pendant longtemps, joue un rôle important car elle est le premier contact avec le consultant. Elle anime également la vie de l’entreprise avec la rédaction d’une newsletter mensuelle, l’organisation de formations, d’évènements d’entreprises (soirées à thème, afterworks, etc…).

Côté commercial, j’ai également vu se créer une équipe de managers seniors qui ont participé activement à la croissance d’ALGOFI. Aujourd’hui, nous sommes un service de 10 personnes qui développe de nouveaux périmètres commerciaux et propose des missions variées à nos consultants, sur différents segments du domaine financier (BFI, AM, banque privée et banque de détails plus récemment).

Depuis quelques années, nous développons également des offres métier et des partenariats avec des éditeurs, ce qui nous permet d’accompagner nos consultants sur le long terme dans leur domaine d’expertise, de les former (passage de certifications notamment) et de leur proposer des missions à forte valeur ajoutée.